le vignoble du haut poitou

La vigne, une histoire qui remonte au temps des gallo-romains.  

 

La culture de la vigne existait dès l’antiquité. De nombreuses découvertes archéologiques en attestent : amphores et jarres à vins, décor à motifs de grappes et feuilles de raisins comme une plaque de bronze aux amours vendangeurs trouvée sur le site gallo romain des Tours Mirandes à Vendeuvre-du-Poitou. 

Les archives nous livrent également un acte de donation de vignes situées à Neuville datant de 876. La production vinicole poitevine se met réellement en place à partir du XIIème siècle, sous l’impulsion de Guillaume X, Duc de Guyenne et Comte de Poitiers, qui créé le grand vignoble de Poitiers. Le marché anglais devient le premier débouché du vignoble grâce à Aliénor d’Aquitaine,comtesse de Poitiers, mariée à Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre, en 1152.

Entre 1337 et 1453, la Guerre de Cent Ans voit la destruction du vignoble, saccagé par Du Guesclin en libérant le Poitou. Et au XVIème siècle, le vignoble médiéval est anéanti à nouveau par l’extrême violence des guerres de religion.

Malgré tout, la culture de la vigne reprend au XVème siècle et à partir de 1755, le vignoble s’accroît considérablement. Au XIXème, il passe de 7000 à près de 11000 ha. Le vin est une bonne source de revenu, notamment grâce à de nouvelles méthodes de taille (Taille Guyot).

Le vignoble atteint son apogée au XIXème siècle, avec 44 000 hectares de vigne. Les nombreuses maisons bourgeoises éparpillées dans la campagne témoignent aujourd’hui de ce riche passé viticole. Mais le phylloxéra, insecte apparu dans la région en 1882, détruit totalement le vignoble en quelques années. 

Grâce à l'introduction de nouveaux plants résistants, le vignoble se reconstruit doucement. A partir des années 50, les vignerons cherchent à moderniser le vignoble et à améliorer la qualité des vins produits. Grâce aux progrès réalisés, ils obtiennent le label VDQS en 1970 (Vins de Qualités Supérieures).

L'AOC une récompense bien méritée

Progressivement, les surfaces de vins de table diminuent et les viticulteurs s’engagent dans la démarche vers la qualité pour aboutir à l’accession d'une AOC en 2010 (Apellation d'Origine Contrôlée). Ce sont les vignerons qui sont entrés, à la suite de leurs pères, dans cette démarche de qualité.

En s’engageant à respecter le cahier des charges qu’ils ont eux-mêmes défini et qui a été reconnu officiellement signe de qualité par l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité), ils font naître de leur terroir des produits d’origine, des produits « originaux ».

©imagesdepatrice

Ces créateurs, regroupés sous la charte de l’AOC Haut Poitou, sont des vignerons passionnés.

Les cépages

Les cépages sont pour les blancs : Sauvignon Blanc, Sauvignon Gris, et quelques chardonnay et chenin. Pour les rouges: Cabernet Franc, Gamay, Pinot Noir.

                  Source : www.vinsduhautpoitou.comwww.confrerie-tabliers-noirs.com
 

 
la route des  VINS DU HAUT POITOU

 

franck muller replica watches